L'Ordre de la Patte d'Acier

Guilde Pandarène neutre sur le serveur Kirin Tor, World of Warcraft.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
She Feng Giffre-le-Vent

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 27

MessageSujet: [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok   Sam 31 Jan - 23:40



Citation :
... Alors ils hurlèrent leur douleur, aussi fort qu'ils le purent. La vue insupportable, terrifiante et le cou gorgée de sang bouillant, leurs cris déchirés s'entendirent à l'autre bout du temple du sacrifice d'Al'kren le Mutilateur, pendant qu'on arrachait vif la peau de leur crâne, avant d'en racler l'os à l'aide d'une machette ornée pour le rituel. Les cinq étaient enchaînés, bien que volontaire pour cet acte barbare mais nécessaire à la survie du Grand Loa, et ils endurèrent la cérémonie de la libération sous l'œil attentif des prêtres venus en nombre pour assister à ce sanglant spectacle. En haut de l'autel, face à tous, les choisis se pilèrent aux lames des bourreaux, sachant bien le sort qu'ils avaient décidés de supporter, le poids des milles tortures pour les sauver d'Hakkar l'Ecorcheur d'Âmes et de ses disciples fous. Zul'Gurub et les tribus encore fidèles aux anciennes traditions devaient être libérés de l'étreinte étouffante du Dieu du Sang...

Qu'est-ce que cinq cadavres face à la destruction d'une civilisation ? La famine, les guerres tribales et l'infamie pouvaient passer sur les terres des trolls de la jungle, mais l'empire sombre serait toujours debout. Il renaîtra de ses cendres, comme les blessures d'un guerrier se guérissant avec le temps. Cinq esprit brisés est le prix de cette renaissance, et grâce au lieur d'âmes Vel'Zarrok, le peuple de Strangleronce pouvait se savoir en paix pour les siècles à venir. L'esprit sacrifié, prisonnier de son propre corps, se devait d'être fort, puissant comme la farouche panthère et aussi vif que le serpent-volant. C'est ainsi que le haut-prêtre du loa Gur'ikish, dieu mineur de la Provocation, décida du destin de cinq serviteurs trolls de son entourage, tous plus loyaux et féroces les uns que les autres.

"Ceux-là devront donner plus que leur vie pour accomplir ce que moi, Vel'Zarrok des Veineronces, désire réaliser en ce jour noir. La folie nous guette tous, plongeant notre monde dans le chaos et le sang, et je le dis : l'Empire se meurt, agonisant à jamais dans l'éternité. Les flammes de la mort nous rongent, léchant nos mains et consumant nos âmes pour ce dieu déchainé que nous avons invoqués par pur orgueil et d'élitisme. Hakkar le Sans-pitié sera notre fin à tous, mais il existe un moyen de nous sauver de son malheur. Les autres loas sont muets, mais peut-être que Gur'ikish voudra bien tendre son oreille devant nos actions bénéfiques."


Citation :
- En premier, c'est le gardien du temple, maître des traditions et voix du passé, qui se présenta face à ses bourreaux. Le visage peint, marques blanches tracées à la verticale sur un fond bleu turquoise, semblait bien défiguré par les derniers évènements. Sul'awa était son nom, et grand fût son devoir au fil des années de servitude au vieux temple. Comme les autres qui passèrent juste après lui, son crâne était rasé, lavé comme un trophée et lisse comme une pierre des torrents.

- Le deuxième, visionnaire et vieux féticheur de sa tribu, s'agenouilla devant l'autel encore tiède du sang de son prédécesseur. On dit qu'il y lécha le sang du gardien pour s'imprégner de son courage, et c'est avec l'aide de ses deux serviteurs que Qwa'jin s'installa sur le trône du sacrifice dans un état de démence. Lui, garda son masque en bois du Vaudou jusqu'à la fin, et on ne l'ôta qu'une fois la tâche sanguinolente terminée.

- A sa suite, un guerrier à l'allure victorieuse et l'armure rayonnante s'éleva au milieu des scalpeurs, défiant la mort elle-même de son arme. Il se nommait Zil le Buveur de Gloire, et était le champion des siens, celui qui brisa le plus d'ennemis lors de ces deux dernières décennies. Lui n'avait peur de rien, et c'est avec un sourire carnassier qu'il attrapa le cadavre du féticheur déchu avant de le lancer au beau milieu de la foule rassemblée plus bas.

- Peu après la mort du combattant, c'est la fille même de Vel'Zarrok qui s'avança vers la tribune de la mort. Prêtresse dévouée, digne de succéder à sa figure paternelle, Shavil doit cependant accomplir l'acte qui lui offrira la chance de servir à jamais son temple et ses derniers fidèles. Une parure magnifique, réalisée avec des plumes d'oiseaux exotiques et tissée de fibres d'osier, l'habillait de haut en bas rendant hommage à son rang hiérarchique au sein de cette société antique.

- Le dernier sacrifié, un traitre ayant vendu ses services aux servants d'Hakkar et désirant racheter sa faute auprès des siens se dressa à la fin du bain de sang. Zelin le Couard ne prononça aucun mot, et garda un visage neutre même après que les gardes lui brisèrent les défenses peu avant sa délivrance. Vide d'expression, même ses hurlements tombèrent dans l'oubli, silencieux comme le néant.

Les cérémonies achevées, le sang ayant coulé dans les rigoles taillées dans la pierre et les corps des défunts alignés au bas de l'autel de l'au-delà, Vel'Zarrok récupéra une par une les têtes des honorés pour que commence le rituel sacré. Chaque crâne avait été dépecé, la chair arraché tout comme les muscles et organes internes. Le supplice et la douleur pouvait encore se lire dans le visage déchiqueté des cinq condamnés, l'opération s'étant déroulée lorsqu'ils étaient encore vivant comme le voulait la tradition du temple d'Al'kren le Mutilateur. A la fin, il ne restait que l'os du crâne taillé grossièrement, vidé de toute substance physique. Seul l'esprit résidait encore dans la boite crânienne, maintenu par la seule volonté du grand prêtre de Gur'ikish.

La suite n'est que secrets, suspicions et théories. On dit les crânes subirent plusieurs sorts étranges et servir de catalyseur pour asseoir les mystérieux desseins de la tribu Veineronce. Trempés dans un liquide d'argent, puis polis par des artisans aveugles, les têtes d'os gardèrent ainsi une beauté sans pareil. Mais le destin de ces dernières ne se réalisa jamais. Les zélotes d'Hakkar mirent la ville en ruine, et les armées se brisèrent sur les murs ruinés de la cité de Zul'Gurub. Traqués, chassés et offert en pâture au dieu du sang pour son invocation, les derniers fidèle d'Al'kren mirent les crânes à l'abri dans des salles construites à cet effet. Le pouvoir de ces têtes trolles d'argent devra attendre des moments plus propices à son éclosion, sous la garde éternelle de Vel'Zarrok et de sa secte noire. Et ils attendrons le temps qu'il faudra, même si cela doit prendre des siècles.

"Ils croient avoir le don de nous vaincre, mais nous, nous sommes plus malins qu'eux. On va garder les crânes ici, et ailleurs, pour qu'un jour nous pussions reprendre nos droits sur ces félons. Moi, Vel'Zarrok des Veineronces, décide de fondre ici une garde sans fin pour que rien n'échappe à notre vigilance. Pour que le pouvoir du loa soit en lieu sûr, mes fidèles garderont les lieux saints et les terres ancestrales, et mettrons à mal ceux qui désirent s'emparer de nos frères et sœurs sacrifiés. La lutte, elle ne fait que commencer... et je crains qu'elle ne s'arrête jamais. Les Crânes de Vel'Zarrok ne doivent pas être découvert. Non, jamais."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
She Feng Giffre-le-Vent

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok   Dim 1 Fév - 14:25


Chapitre 1

En route vers... la taverne ?


Citation :
Il était temps pour Lin'lu et les membres de l'Ordre de partir explorer le vaste monde, en quête de défis et d'aventures. Et quel meilleur endroit qu'une taverne locale pour commencer la recherche sur les rumeurs actuelles ? C'est ainsi que la troupe prit la direction d'un bouge situé au cœur de la vieille ville de Hurlevent, nommé "le Rat Vagabond" par son propriétaire. En chemin, la nuit tombait sur la cité qui s'éclaira alors de ses lanternes rougeoyantes, les ombres des feux dansant sur les pavés grisonnant d'Hurlevent.

Les passants rentrèrent chez eux, les portes de bois claquantes et les volets des chaumières se fermant devant la Patte d'Acier qui progressait à bon rythme vers leur destination. Quelques minutes de marche après le départ, la soirée avait envahit la capitale humaine où une nouvelle vie s'activait en silence : Celle des fêtards et gens louches qui aimaient se réunir dans les coins peu fréquentables du quartier. Les pandarens arrivèrent enfin devant l'entrée de la taverne, loin d'être une merveille architecturale, elle garde cependant son charme humain et son ambiance chaleureuse. Les consignes du Grand Maître étaient claires ; On boit avec modération, on s'amuse s'il le faut, mais on ouvre l'œil et on scrute la moindre nouvelle intéressante. Un peu comme des mercenaires dénichant des contrats auprès des gens locaux.


Trois heures s'écoulèrent, et le groupe se retrouva dans le brouillard le plus épais. La plupart avait goûté les boissons de la carte et l'effet de l'alcool nain étant fort même pour un pandaren habitué à la bière la plus corsée rendit les pandarènes de l'Ordre... légèrement pompettes. Le Grand Maître en tête ainsi que Lin... En dehors cet évènement, ils ne parvinrent à ne tirer aucune information permettant la poursuite d'une quelconque quête, et c'est avec un grand regret que le groupe bien amoché rentra vers son campement. Mais une fois dehors, l'air frais vivifiant rendant l'atmosphère plus agréable, un pandaren les attendit sur le pas de la porte de la taverne cherchant Lin'lu du regard, tout en bavardant avec Xia et Kusha ; les deux seules filles à n'avoir pas, ou juste pour goûter, touchées à l'alcool.

La nuit était tombée sur la cité, et la taverne s'était entre temps vidée de ses occupants. Les derniers résistants humains s'écroulèrent en ronflant sur les tables, ou en noyant le comptoir de leur salive pendant que le tavernier s'occupait du nettoyage de ses biens. La mine embrouillée, les yeux dans le vague, les pandarens prirent la route du retour mais n'allèrent finalement pas bien loin car un évènement inattendu allait se produire, celui qui sans doute pourrait changer bien des choses dans le quotidien de l'Ordre de la Patte d'Acier...

Citation :
Un homme habillé de noir, longe cape et botte en cuir de qualité, sembla courir vers le groupe de pandarens surprit par l'arrivée du coureur. Ce dernier était visiblement pressé, et du s'arrêter face au barrage d'Eka'jin et du Kusha qui dégainèrent leurs armes par reflexe. D'une voix paniquée, il glissa quelques mots en commun, reculant même tout en fixant ses arrières avec inquiétude. Le plus étrange était le paquet qu'il tenait dans ses mains, serré avec hargne comme s'il s'agissait d'un trésor des plus précieux.

"Vous... vous êtes des pandarens... Vite, vite ! Aidez-moi, s'il vous plait ! Je... J'suis en danger !" Ses mots sifflèrent dans le silence plombant la ville, seulement coupé par des bruits de bouteilles cassées et des pas lents foulant le pavé déchaussé des ruelles. "Aidez-moi, par pitié !... Non, non... C'est trop tard !" Termina t-il d'une voix étouffée alors que les pandarens plissèrent leurs yeux devant cet homme des plus étranges. Il reprit aussitôt la course, mais jeta son paquet dans le groupe avant de s'enfuir par un petit chemin sombre descendant vers des quais. C'est Wonleï, le pandashan, qui récupéra l'objet lâché par l'être en noir permettant ainsi son évasion. Mais qu'est ce donc, enroulé dans un fin tissu ?...

Le groupe semblait à peine se remettre de cette surprise, que plusieurs hommes surgirent eux aussi d'une rue adjacente, bousculant les guerriers avec force, pour finalement prendre le même chemin que le fuyard en noir. "Dégagez d'la, maudits ours !" Beugla l'un d'entre eux, tout en offrant un coup de coude à la truffe de Kusha qui tenta vainement de l'attraper. "C't'un cul-d'sac ! Il va pas nous échapper c'te fois !" Cria un second, s'enfonçant dans l'obscurité, laissant les pandarens sur leur garde, de pus en plus méfiant. Wonleï quant à lui, observa en silence son nouveau bagage, les autres membres désirant ardemment savoir ce que contient le paquet emballé.

Il ouvrit lentement le torchon, dévoilant ainsi aux yeux de tous l'objet en question : Un crâne troll. Pas ceux que l'on trouve dans la jungle, provenant d'un cadavre fraîchement tué, non. Il s'agissait d'un crâne antique, aussi vieux que la création elle même. D'une couleur d'argent, ses orbites fixèrent la troupe d'une regard vide. Lourd et froid, sa surface était lisse, poli par le temps depuis des générations et ses défenses pointaient le ciel comme un signe de défis. Au delà de son apparence surréaliste, les pandarens sensibles à la magie pouvaient sentir l'air vibrer d'une aura mystérieuse. Le genre d'aura qu'on préfèrerait éviter... sous peine d'y laisser son esprit. Sans le savoir, ni le vouloir, l'Ordre de la Patte d'Acier venait de mettre la patte sur un artefact répondant au nom de Crâne de Sul'Awa, l'une des reliques des légendaires Crânes de Vel'Zarrok.

Citation :
Un claquement sec les fit sursauter, provenant de la ruelle où s'étaient introduit les humains un peu plus tôt. Sans vraiment se poser des questions, la Patte d'Acier se rua dans cette dernière, s'enfonçant vers les quais glauques et humides de la zone. Quelques secondes plus tard, débouchant sur un chemin longeant les rives d'un canal, ils découvrirent une scène de crime ; le fuyard gisait mort au sol, une balle dans la tête, et autour de la victime discutait trois assassins, les mêmes qui s'étaient frayés un chemin en poussant violement les guerrières près de la taverne. L'un d'eux s'aperçut rapidement des arrivants, le bruit d'une dizaine de pandarens s'esclaffant au milieu de la nuit étant relativement bruyant. "Ces damnés pandarens nous ont suivit ! Eh... L'gros a l'artefact que Jax r'cherche !" Dit ce dernier, pointant du doigt Wonleï. "Vous deux, récupérez-le ! Moi, j'vais prév'nir l'chef !" Termina t-il en s'enfuyant par un escalier, menant sans doute dans les souterrains de Hurlevent.


Dégainant des pistolets qui pendaient à leur ceinturon, les deux meurtriers visèrent les pandarens, ces derniers étant bien décidés à régler le compte de ces malfrats. On peut sans doute dire que l'alcool doit y avoir joué son rôle également... Kusha suivit de Xia foncèrent vers les deux hommes, mais ces derniers tirèrent vers les fonceuses, les balles touchant la cuisse d'une Soleil Rouge qui chuta à l'eau sous le choc, et l'autre se logeant dans le corps de Xia, s'écroulant à terre.  Se voyant déjà vainqueurs, les deux brigands se firent cependant une mauvaise surprise en s'apercevant que des lanceurs de sorts s'étaient posté en face e leur position. Le pandashan brisa simplement l'un des humains avec une explosion de chi, envoyant ce dernier s'écraser contre un mur proche dans un craquement sinistre. Voyant son coéquipier mort, son partenaire succomba lui aussi à la flamme de Xiao, ainsi qu'aux assauts de Lin, qui plongea à l'eau pour récupérer Kusha, et d'Eka'jin. Lin'lu arriva après le combat, jugeant les pertes et les morts, en compagnie de Wonleï.

Les soins de deux pandarènes étant rapidement menés, Le Grand Maître décida de continuer la poursuite du dernier larron, afin d'obtenir des réponses. Quel est ce crâne ? Qui est Jax ? Quelle est sa valeur à ses yeux ? Et puis au fond d'elle même, Lin'lu avait enfin la chance de casser la routine de l'Ordre. Après tout, ils étaient tous ça là pour cette raison : L'aventure en terrain hostile.  C'est donc la troupe au grand complet qui s'enfonça dans les égouts de la cité, afin de dénicher l'assassin. Dans les profondeurs tortueux de la ville du lion, où l'eau sale et infecte côtoie les jardins riches et parfumés, se terre un autre monde bien différent de la surface. L'odeur est insupportable, et les bêtes y sont légions, dévorant les orteils et vêtements des membres de l'Ordre. Passant par un escalier étroit, filant dans les entrailles de la capitale, le groupe arriva devant une large grille bloquant la suite du chemin.

Sous l'ordre de Lin'lu, Xia, Lin et Xiao unirent leur force pour ouvrir le passage, brisant la porte de fer. La chaleur des flammes, suivit de l'explosion d'étincelles eu raison de la grille qui grinça lentement sous la pression. La voie libre, les pandarens se hâtèrent vivement, filant vers les catacombes perdues. A un croisement, après deux minutes de marche, la troupe décida d'emprunter le chemin de gauche. Hélas pour eux, la route embrumée de toiles et d'os ne mena que dans une fosse fermée et habitée par de gros rats visqueux. Les dents longues, rongeant des carcasses décharnées, ils se ruèrent dans la pénombre sur les guerriers de la Patte d'Acier, dans l'espoir d'en faire un bon repas... Arrivant à la taille d'un pandaren adulte, il semble évident que ces créatures soient issue d'une mutation magique. La sorcellerie est à l'œuvre dans ces lieux.

Citation :
Rapidement mise en charpie, les bestioles réalisèrent cependant quelques coups saignant sur le Pandashan, ainsi que sur la combattante Eka'jin. Les morsures ne sont pas dangereuses, mais le poison de la charogne est sans doute mortel pour celui qui se fait infecter. Après avoir retiré le venin des plaies, grâce aux arts moniaux et à une bonne connaissance de l'anatomie, le groupe fit demi-tour pour prendre le chemin de droite. Ajoutons que Xiao trouva dans la salle un magnifique calice d'argent, abimé par les égouts mais gardant toujours sa splendeur d'antan. Il doit sans doute appartenir au culte humain de la Lumière, malgré son âge dépassé et ancien.

Cinq minutes s'écoulèrent, et les pandarens passèrent lentement dans les galeries humides, réveillant au passage une nuée de chauves-souris. Ces dernières s'évanouirent dans le noir, les torches éclairant les maigres ombres de ces rats volants. Deux plus grandes sautèrent cependant sur Xiao et Eka'jin, griffant le visage et tirant les cheveux à l'aide de leurs griffes acérées. Sans doute surprise par les intrus vagabondant dans les catacombes, les bêtes ailées tombèrent rapidement sous les coups des guerriers. La première se fit chahuté par Lin, aidant ainsi Xiao à s'en débarrasser pour ensuite l'achever d'un violent coup de bâton. La seconde se fit attraper par Eka'jin, alors qu'elle lui mordillée l'oreille, et le guerrière au sang chaud lui... arrachant la tête de la chauve-souris. Le geste, cruel et sanguinaire, envoyant du sang sur les membres de l'ordre en tâchant les armures et habits.

Après avoir râlé, retirant les tâches et gouttes, l'Ordre continua sa route vers un autre croisement. Le choix était on ne peut plus simple : Continuer tout droit, ou tourner à nouveau sur la gauche. Par instinct, la Patte d'Acier décida de poursuivre sa route sur la gauche, montrant un escalier long et profond serpentant vers les tréfonds des catacombes. Et ce choix s'avéra le plus judicieux, car au bout du tunnel, les initiés de l'Ordre débouchèrent sur une vaste salle, avec en son centre un portail arcanique fonctionnant à l'aide d'un dispositif mécanique. Quatre humains étaient en ces lieux, surveillant et bavardant dans la pièce faiblement éclairée. Une nouvelle fois, le bruit de pas trahir la présence des pandarens, prenant cependant à l'improviste les malfaiteurs. Le fuyard, proche du portail, prit la parole face aux nouveaux arrivants.


"... Chier ! Z'êtes du genre tenace, vous. Les gars ! Tâchez d'pas décevoir Jax avec vos nouveaux outils. J'vais chercher d'l'aide à Baie-du-Butin ! Yaaargh !" Il sauta à travers le portail après cette courte prise de parole, le portail se referment aussitôt derrière lui. Voilà le trio humain faisant face aux guerriers de la Patte d'Acier. Crachant sur le sol poussiéreux et insultant parfois les hôtes, ils se mirent en joue et tirèrent sur les aventuriers avec leur fusil. Les balles sifflèrent, touchant Lin mais également Michan. La jeune bretteuse Flamme-Brumeuse tomba à terre, grognant sous le coup brûlant. L'épaisse armure de la guerrière lourde encaissant la balle, sans broncher. Puis c'est un féroce corps à corps qui s'en suivit, les humains perdant lentement le terrain face à la magie de Xiao, Xia et de Wonleï. Solides, les mercenaires firent cependant de lourd dégâts à Kusha, l'un d'eux tirant à bout portant à l'aide d'un pistolet à silex.

Eka'jin ôta la vie de l'un d'entre eux, sautant par dessus le pandashan, en lui plantant son sabre dans la gorge. Le deuxième céda lui aussi sous la magie implacable de Xiao et de Kusha dans un élan d'héroïsme. Le dernier en revanche se retrouva blessé, taillé à la jambe par un coup d'épée de Xia, et de celui d'une lame enfoncée dans son épaule. Faible et grognant sous la douleur, il est à la merci de Mishan qui plaça son sabre sous son menton afin qu'il abandonne toute folle idée pouvant mettre en péril la vie des membres de l'Ordre. La mise à mort des blessés n'est pas une solution, et est contre l'honneur d'un combattant.

Citation :
Soignant les blessures, et particulièrement celle de Lin qui se voit en mauvaise posture suite au tir de meurtrier, l'Ordre fit le compte des pertes, et observa avec minutie les lieux. Lin'lu interrogea le prisonnier humain, mais ne tira que quelques maigres sources d'informations : Jax Schutzberg semble être l'investigateur de cette assassinat, en plus de mettre les moyens pour l'obtention du précieux crâne troll. Les indices retrouvés par Kusha, remise sur pied, vont d'ailleurs en ce sens ; La veste en cuir, épaisse et rembourré, semble provenir du fameux Centre Culturel de Schutzberg, un endroit situé loin dans les îles des Mers du Sud.

La zone étant nettoyée, l'Ordre rentra dans son campement en portant les blessés et trainant, pour certain à contrecœur, l'humain baignant dans son sang pour le faire soigner à l'hôpital de Hurlevent. Le retour se fit donc rapidement, sans danger malgré la nuit noire avalant la cité humaine. Michan amena quant à elle l'humain dans l'hospice près de la cathédrale de Hurlevent, clôturant cet épisode sombre et mystérieux.

Bilan : Une relique mystique, semblable à un crâne troll, est en procession de la Patte d'Acier. Des hommes sont apparemment à sa poursuite, travaillant sous les ordres d'un malveillant Jax Schutzberg logeant dans la ville maritime de Baie-du-butin. Si les membres de l'Ordre veulent des informations sur ce crâne et son possible pouvoir, c'est dans la ville des pirates qu'ils trouveront des réponses. Mais avant le départ, Lin'lu voudra se renseigner sur cette relique, et sur les dangereux criminels pourchassant ce trésor. Michan surveillera l'humain blessé, Xia, Kusha et Lin soigneront leurs blessures et les autres Wonleï le pandashan, Eka'jin et Xiao pendront du repos. La suite s'annonce en effet pleine de promesses. Et de dangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
She Feng Giffre-le-Vent

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 07/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok   Dim 8 Fév - 22:09


Chapitre 2

Grabuge dans la baie


Citation :
Quelques jours se sont écoulés depuis la dernière aventure dans les égouts de Hurlevent, et l'heure du départ sonna pour l'Ordre de la Patte d'Acier. Les indices récoltés et les traces indiquèrent la route à suivre, à la recherche des éléments de réponses aux questions du mystérieux Crâne. Qui est Jax ? Quel est son but ? C'est dans cette optique que les membres mirent les voiles vers la ville pirate de Baie-du-Butin, repaire malfamé et endroit de tout les vices. Les yacks solidement équipés, les armures et armes à l'air libre, le groupe mené par Lin'lu quitta donc le campement en ce début de soirée pour se rendre vers le port où attendait un navire en partance pour le baie des voleurs.

Sur le chemin, ils assistèrent de loin à un crime entre gens de l'Alliance, une humaine ayant visiblement subit un vol ou un coup dangereux. Hélas, la troupe n'avaient guère le temps de s'attarder, la bateau étant sur le départ. Le voyage se fit donc sans encombre, et les guerriers s'occupèrent comme ils le purent lors de la traversée qui dura deux jours. Lecture, étude et bavardage étaient les maîtres mots des lieux, pendant que les yacks empestaient les cales. Pao, le yack de Kusha en tête. La mer calme, silencieuse de nuit comme de jour, transporta l'Ordre vers sa destination et c'est avec un grand soulagement qu'ils découvrirent tous pour la plupart le Cap de Janeiro ; Une immense statue gobelin accueillant tel un phare les marchands du monde entier. Derrière le colosse de pierre se trouva la ville portuaire, immense et grouillante de vie.


Une fois à quai, la cloche sonnant pour prévenir la capitainerie du débarcadère, les pandarènes sautèrent sur le ponton en tirant leurs bêtes de transport. Malgré la nuit tombante, les torches éclairèrent vivement les lieux où débordait une vie portuaire des plus intenses. Les matelots s'affairaient sur les bateaux, les capitaines et agents parlaient marchandises et tout autour gravitait des portefaix qui déménageaient caisses et haillons. Le plus surprenant pour la Patte d'Acier fut de voir qu'il ne s'agissait là que de gobelins. Les autres races étaient également présente mais différente sur certains points. Les humains par exemple n'avaient pas du tout la même allure que leurs confrères de Hurlevent. Et sans parler de leur langage. Rapidement, les pandarens se mirent au travail et commencèrent la fouille de la ville en toute discrétion à la recherche d'une piste pouvant les mener à Jax Schutzberg.

Citation :
Lin'lu se dirigea vers la taverne locale, sous les yeux curieux des gobelins, tandis que les siens partirent à la quête d'indices. Xia et Kusha, inséparable, questionnèrent des marchands d'armes et d'armures pendant que Kallen, une alliée de l'Ordre, fit de même plus haut dans la cité lacustre. C'est d'ailleurs cette dernière qui récolta le plus d'informations  sur le damné gobelin : Il aurait envoyé une cargaison mystérieuse dans le nord de Strangleronce, à quelques lieux de la cité maritime. Les trouvailles de Lin Flamme-brumeuse n'ont fait que confirmer les soupçons. C'est ainsi qu'après un bref rapport de la situation, les pandarens fort de trois autres membres trouvés en cours de route prirent le chemin allant dans le nord de la jungle. Entre temps, la pauvre Xiao se fit dérober sa boucle d'oreille dorée : les gobelins, c'est vraiment de sales petits voleurs !

L'air était moite, l'humidité glaçant cependant les os et les fourrures des initiés qui avançait lentement sur le dos des Yacks de Kun'lai. Les pauvres bêtes supportaient mal le climat tropical et le groupe se pressa d'autant plus. Le long du chemin, des ruines trolles se dessinèrent et des traces fraîches indiquèrent qu'une caravane était passée dernièrement , portant l'emblème d'une roue dentée, fendue d'une scie. Plus de doute possible ! Entre les agressions des moustiques et le cris des animaux nocturnes, le pas des buffles de Niuzao s'accéléra. Enfin, après plusieurs minutes de progression, le groupe pandaren arriva dans le lieu décrit par les citadins de Baie-du-butin : Un entrepôt vaste et solidement gardé, où des tourelles éclairantes surveillent étroitement les lieux de leurs lumières blanchâtres.


Sans perdre de temps, la surprise et la nuit étoilé étant du coté de la Patte d'Acier, Lin'lu lança l'assaut sur les sentinelles gobelines qui furent rapidement maitrisées. Dans la mêlée, trois tourelles furent également balayées sous la magie de Lin et de Xiao, enflammant et explosant le bois ainsi que les gobelins postés en hauteur. Les débris créèrent un véritable  chaos, retombant sur les fuyards poursuivit par les membres guerriers de l'Ordre. L'alerte de l'entrpôt de Jax donnée, un petit contingent de cogneurs entra en action, au petit trot et deux par deux formant une ligne disciplinée. ceux-là donnèrent du fil à retordre aux pandarens mais ces deniers finirent tout de même par prendre le dessus et nettoya la zone sans faire preuve de pitié. Après tout, c'était des criminels et des tueurs pour certains ! Ils n'avaient qu'a choisir une voie plus noble...

Citation :
Peu après le combat, soignant plaies et blessures, la troupe fouilla la zone mais ne trouva rien de bien intéressant... sauf une bombe d'artisanat gobelin qui n'explosa pas. Une chance ! Dans plusieurs conteneurs, des objets et artefacts rares se dévoilèrent, montrant une organisation de chasseur de trésors. C'est cependant en s'aventurant près de la scierie que quelques membres tombèrent dans le piège tendu par Schutzberg : Des humains et gobelins pointèrent leurs fusils en direction de l'Ordre ! Les pattes liées par les menaces des brigands, les membres durent endurer le supplice d'écouter l'odieux Jax, sortant de sa cachette. L'air vicieux, l'œil torve et les lèvres fendues d'un rictus, il prononça des mots avec un accent haché au couteau. L'accent typique des gens originaires des Mers du Sud, marchands et pirates sans fois ni lois.

Dans sons discours traitant de l'incapacité de l'Ordre, de son talent inné pour la découverte et des menaces envers les parleurs Pandarens qui tentèrent vainement de gagner du temps, des mots sortirent de sa bouche. Vel'zarrok. Le Crâne de Zul'Awa. Prophétie. Des mots clefs, qui serviront les intérêts du Maitre Patte-d'Acier et des initiés. Un évènement inattendu se présenta cependant, donnant une chance d'échappatoire aux prisonniers. La bombe découverte plus avant explosa d'un seul coup, sans doute lié à un problème de minuterie, ou de contact. L'explosion, intense et éclatante, souffla tout le monde, envoyant au tapis la plupart des mercenaires et guerriers. Les esprits rapidement rétablis, l'Ordre acheva rapidement les brigands qui tentèrent de se défendre de leur mieux, sans avoir l'ombre d'une chance face à des ours en colère.

Dans le chaos ambiant, le gobelin Jax trouva cependant le temps de s'enfuir par un escalier ! Avant même que les griffes tombèrent sur sa personne, il s'envola à bord d'une montgolfière avec deux soldats à ses cotés. Hélas pour lui, dans sa précipitation il oublia au bas de l'escalier son précieux veston et un torchon de forme ovale. Kusha fouilla rapidement les poches et ouvrit brièvement le tissu pour y dévoiler un deuxième crâne... Identique à l'autre de Sul'awa, mais plus petit et l'os plus épais en plus des gravures grisées. Elel trouva également un carnet fort intéressant pour l'Ordre, dévoilant avec précision les plans et histoires de toute cette quête de légende : Les Crânes de Vel'Zarrok ! Sachant maintenant le but de leur mission, et les origines des évènements, la Patte d'Acier va devoir se mettre à la poursuite des trois deniers crânes avant que Schutzberg ne les découvre. C'est une véritable course contre la montre qui va mesurer les aventuriers pandarens aux sbires de Jax. C'est le cœur léger, mais lourd d'inquiétude, que l'Ordre reprit la route du retour vers leur camp en Hurlevent.

Bilan : Jax est en fuite mais son carnet de route et un second crâne tombèrent entre les pattes de l'Ordre. Il existe ainsi trois autres crânes où les emplacements sont indiqués dans le petit feuillet. Il faut maintenant agir vite pour les retrouver avant le gobelin pilleur de trésor !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur-de-Lune
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 09/01/2015

MessageSujet: Re: [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok   Lun 16 Fév - 17:22

Chapitre 3

La tour du collectionneur

Citation :

L'Ordre avait bien récupéré depuis sa dernière sortie en Strangleronce, et après quelques jours de repos, ils prirent le chemin du prochain lieu où était supposé situer le troisième crâne de Vel'Zarrok. D'après le carnet du gobelin Jax, il s'agirait d'une tour en ruine à l'extrème sud-est de la région des Marches de l'Ouest, une terre fertile mais ravagée par la désolation depuis des années. Sans aucun nom, le batiment étant abandonné depuis des décénies par son dernier propriétaire, on raconte qu'elle était tenue jadis par un sorcier ayant pour passion les artefacts et les vieilles reliques d'un autre temps. Un... collectionneur.

Après avoir établit une base à la moitié de route, comptant trois tentes et un feu de joie, la Patte d'Acier passa à l'action peu avant le début de la soirée. Longeant la rivière sur quelques lieux, un groupe réduit mais non moins solide arrivant enfin devant l'immense tour tombant en ruine. La nuit tombait doucement autour d'eux, et la pénombre envahit l'environnement alors que les guerrières et le maître déscendèrent de monture. Lin'lu, Xia et Jun'lin se dirigèrent vers le quai, où une barque était accrochée à une bitte depuis longtemps cassée. Les faibles torchères indiquèrent que quelqu'un les avait précédé de peu... les sbires de Schutzberg ! Avec le vent, ce dernier apporta des murmures inquiètant et c'est avec agilité que le trio se jetta à l'abri contre le ponton pourri. Presque innaudible, les voix ne semblèrent pas bouger de leur position. Curieuses, les pandarènes décidèrent d'avancer à la recontre de ces bruits provenant des fondations de la vieille tour.




Elles furent momentanément surprises de voir qu'il s'agissait de deux sbires, qui avaient négligemment laissé leurs fusils plus loin pour se soulager la vessie contre le mur de la tour. Lin'lu saisit l'occasion et mena la charge, et avant que les deux humains n'aient pu réagir, l'un d'entre eux avait le sabre du jeune maître en travers du corps ! L'autre prit peur aussitôt, et supplia en levant les mains alors que Jun'lin s'apprêtait à lui mettre un grand coup. Il fût brièvement interrogé par Lin'lu qui lui demande ce qu'ils faisaient ici, et le pauvre bougre déballa tout ce qu'il savait : Lui et d'autres sbires de Jax étaient bien entendu venus récupérer le crâne qui se trouvait en haut de la tour, mais il ajouta que le reste du groupe n'était pas revenu de la tour et que lui et son camarade défunt devaient monter la garde. Maître Patte-d'Acier laissa donc le sort de ce sbire entre les pattes de Jun'lin. L'humain plissa les yeux en serrant les fesses, priant tout bas, et se prit un coup de patte qui l'envoya aussitôt au sol, inconscient. Les pandarènes fouillèrent rapidement les deux sbires et se dirigèrent vers l'entrée de la tour, quand Wonleï fit une entrée théâtrale, sautant devant le groupe. Ils se saluèrent tous puis pénétrèrent dans le bâtiment...

Citation :
A peine entrés dans la tour, ils rencontrèrent un grand golem arcanique -grand mélange de mécanique et de magie, dont le cœur semblait être le plastron, autour desquels lévitaient, reliés par des flux arcaniques, les "mains, les "pieds" et la tête du robot- qui errait au rez-de-chaussé, visiblement très occupé à... entretenir le mobilier et quelques vieux artefacts ! Les pandarens se figèrent et commencèrent à débattre de ce qu'il fallait faire, quand l'assemblage pivota sa tête vers eux, avant de s'approcher pour les examiner un à un sans se montrer agressif.

D'une voix douce et monocorde, le robot expliqua que l'accès "à la galerie était réservé aux invités" et que chacun des pandarens n'était pas un invité. Il se figea, semblant attendre le départ du groupe, quand Lin'lu commença à se faufiler doucement vers la rampe. L'assemblage l'interrompit aussitôt en envoyant son poing voler contre le mur devant Lin'lu, lui barrant le passage, et c'est alors que l'Ordre amorça le combat contre le golem.

Hélas ! Les coups de lames ne servaient à rien, pas plus que les coups de poings ou de pieds des moniales, aussi puissants soient-ils, car les membres du golem arcanique, le "conservateur" étaient tous fait d'un grand bloc de métal. Lin'lu tenta de trancher un des liens arcaniques entre le plastron et une main, ce qu'elle réussit pendant un court instant... mais dès que la lame avait traversé la connexion magique, celle-ci se rétablissait tant qu'on ne la bloquait pas !
L'assemblage riposta en renvoyant ses poings dans la direction de Wonlei et Jun'lin, qui parvinrent tous deux à esquiver les terribles poings de métal, et c'est alors que Suno fit son entrée dans la tour en rugissant comme un buffle enragé, avant d'asséner un puissant coup de lame sur le golem... mais bien sûr, la lame fut déviée par les courbes du métal !

Chacun tenta des attaques, mais le robot semblait trop résistant... Son torse s'ouvrit alors pour dévoiler un grand cristal magique dont émanaient les liens arcaniques qui l'animait, ce dernier semblait concentrer de la magie avant de... tirer un rayon sur Jun'lin et Suno qui se trouvaient côté à côté ! Ils furent projetés rudement contre le mur, et tombèrent sonnés quelques instants, tandis que les autres tentaient d'accéder à nouveau au cristal.
Xia attira l'attention du robot qui s'apprêta à lui tirer dessus, mais la jeune moniale esquiva au bon moment et bondit aussitot sur le plastron qui se refermait, fracassant un des "battants" du torse d'un coup de pied. Wonlei saisit aussitôt l'opportunité et sauta à son tour, avant d'attraper la gemme magique d'une patte et de l'arracher du torse du golem, dont toutes les parties s'effondrèrent tout à coup !

Citation :
Ils continuèrent de monter, pour découvrir que chaque étage avait été fouillé et saccagé par les sbires avant eux, mais alors qu'ils voulurent accéder au dernier étage, une étrange barrière arcanique semblait en bloquer l'accès... On pouvait difficilement voir à travers, mais le groupe distingua quelques mouvements en haut : les sbires de Jax, qui semblaient s'être bloqués eux-mêmes. Aucun son ne filtrait à travers cette barrière horizontale, au centre de laquelle flottait un disque de pierre épais, sur lequel se trouvait un verrou.

Suno tenta de défoncer le verrou, cognant, frappant, martelant le disque de toutes ses forces, mais n'arrivant qu'à s'épuiser tout seul et à faire valdinguer le verrou de droite à gauche sans que celui-ci ne cesse de fonctionner. Quand le bedonnant guerrier fut calmé, Jun'lin examina le verrou de plus près et découvrit que les sbires n'avaient pas trouvé la clé : ils avaient tout simplement crocheté la serrure ! Elle s'attela alors à ouvrir les crochets du verrou grâce à une méthode peu conventionnelle... : avec son chi. Pendant ce temps, les autres fouillèrent l'étage à la recherche de la clé pour ne trouver que des débris... sauf Suno ! Qui lui trouva une étrange baguette dans une vitrine, qu'il fracassa d'un coup avant de saisir l'objet. Il était magique, mais ne semblait servir à rien...
Mais c'est à ce moment là que Jun'lin réussi à ouvrir le verrou, la barrière se dissipa, le disque s'envola jusqu'au plafond, et le groupe put entendre les rires gras des hommes de Jax plus haut... Ils se préparèrent à charger, puis foncèrent à l'étage !

Une fois en haut, ils virent les sbires se relever d'autour d'une table dont ils se servaient pour jouer aux poker, deux sbires attrapèrent leurs épées, deux autres leurs fusils, et le cinquième, qui faisait sans doute office de chef et était engoncé dans une armure de plates, attrapa un lourd maillet à deux mains ! Les fusiliers firent feu sur les deux mâles du groupe, Wonlei et Suno, qui étaient les premiers à mener la charge ! Une balle toucha Suno à l'épaule, mais cela n'arrêta pas sa charge puissante, tandis que le tir visant le pandashan manqua, la balle traversant une chaise.

Suno tira le premier sang en tranchant le fusilier avec son épée, puis Lin'lu vint l'épauler en attrapant un épéiste et en l'envoyant valdinguer contre le garde-fou. Le sbire manqua de chuter mais se rattrapa en lâchant son épée, mais c'est à ce moment là que Xia arriva pour l'achever d'un coup de sabre !
Jun'lin avait concentré son Chi et envoya une explosion sur le torse du sbire en armure, mais il encaissa le choc en titubant en arrière ! Pendant ce temps, les deux sbires encore vivant tentaient tant bien que mal d'occuper Wonlei, l'un lui assénant des estocs, tandis que l'autre tenta de faire une prise au guerrier... juste pour écoper d'un méchant coup au visage, qui l'assoma sur le coup !

Le sbire en armure et Lin'lu foncèrent l'un sur l'autre, mais Lin'lu frappa la première, envoyant une taillade sur la cuisse du guerrier, mais son sabre fut malheureusement bloqué par les cuissards ! Son adversaire tenta un coup de masse que le jeune maître esquiva aussitôt avant de faire remonter sa lame pour entailler son poignet, elle fit mouche et Xia et Jun'lin attaquèrent l'humain armuré avant qu'il ne reprenne position ! Leurs coups combinés envoya l'homme au sol, sur le dos, mais il commençait à se relever ! Du côté de Suno et Wonlei, le pandashan parait sans soucis les attaques du gobelin escrimeur, qui cependant ne se laissait pas faire ! Suno attaqua l'autre gobelin assommé qui commençait à se relever, le tuant avant qu'il n'ai put faire quoi que ce soit.

Lin'lu siffla une moquerie en direction du type en armure, qui repris péniblement son maillet en mains et fonça sur la pandarène, feintant un premier coup avant d'asséner un terrible coup de masse sur l'épaulière de Patte-d'Acier... le choc fit se courber la plaque de l'armure, et fracassa l'os de l'épaule de Lin'lu, qui s'effondra en criant de douleur ! En toute urgence, Jun'lin vint frapper le guerrier au genou pour l'interrompre, et c'est alors que Xia lui bondit dessus et enfonça son casque contre son crâne d'un coup de pied, qui tua le guerrier sur le coup !
Même blessée, pendant que Jun'lin tentait de soulager sa douleur, Lin'lu chercha le crâne du regard, et envoya Xia le récupérer. Pendant ce temps, Wonlei et Suno neutralisèrent le dernier gobelin et l’assommèrent, avant de le livrer à Lin'lu, qui l'étrangla sans pitié dans son sommeil.

Les corps furent fouillés, puis on aida Lin'lu à descendre et le groupe remonta à dos de yack pour rentrer d'urgence au campement...

Bilan : L'ordre de la Patte-d'Acier a désormais mis la patte sur un troisième des cinq crânes trolls, mais au prix d'une blessure par balle pour Suno, et d'un terrible coup à l'épaule pour Lin'lu, qui va devoir prendre le temps de se rétablir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur-de-Lune
Admin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 09/01/2015

MessageSujet: Re: [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok   Dim 1 Mar - 10:07

Chapitre 4

Le Temple Englouti

Citation :
Suite à l'aventure de la tour et un petit passage a Hurlevent, avec maitre Lin'lu toujours blessée à l'épaule, l'Ordre de la Patte-d'Acier se mit en route vers le Marais des Chagrins, en passant tout d'abord par l'effrayant Bois de la Pénombre et Sombre-Comté, dont l'atmosphère ne permit pas à tout le monde de bien se reposer. Ils franchirent le défilé de Deuillevent d'une traite, avant d'arriver aux Marais et de trouver, en partant droit vers l'Est, un petit camp de guet humain dans lequel ils furent acceptés et installèrent leurs tentes.

L'ancien temple troll se trouvait au milieu d'un lac : on fit construire une embarcation de fortune pour en rejoindre les marches, puis un groupe composé de Lin'lu Patte-d'Acier, Lin Flamme-Brumeuse, Xia et Hua Tatako pénétrèrent dans le vieux monument. Ils trouvèrent un camp à l'entrée : des couchettes et quelques affaires, les traces des sbires de Jax... Le groupe fut vite confronté à un passage inondé, qui les força à retirer momentanément les armures lourdes pour traverser, puis ramener les morceaux d'armure. Alors que les pandarènes sortirent la tête de l'eau, elles entendirent des cris, des bruits de combats plus loin, les claquements de fusils et les sifflements des lames... Les sbires de Jax étaient tombés sur les gardiens du temple, et c'est en progressant dans le temple en ruine que la Patte découvrit l'ampleur du massacre : il ne restait pas un homme de main de Jax en vie.






Le chemin se séparait en deux à un croisement, et il fut décidé de partir à droite, tandis qu'une trainée de sang humain menait sur la gauche... La Patte arriva dans une grande salle de rituel, pour découvrir Mi'Ha, une voleuse pandarène qui s'intéressait elle aussi aux cranes, en train de dérober le quatrième crane troll ! Hua lui tira dessus et la blessa au flanc, Mi'Ha s'en alla dans un couloir, plus en hauteur, et le groupe rebroussa chemin pour la poursuivre dans le temple !

Les guerrières durent passer en silence devant un énorme berserker troll, dont le visage était caché par un masque de bois sans relief, dont les bords étaient enfoncés dans sa chair, qui semblait s'être refermé dessus... Certaines brulaient de combattre le troll, mais le temps pressait. Elles continuèrent dans une autre salle et furent surprises par une patrouille de trolls qui saisirent leurs arcs, mais Hua, fulgurante, encocha une flèche qui vint traverser la gorge d'un des deux ennemis, avant qu'il ait pu tiré ! L'autre blessa Xia au bras, puis se battit contre Lin et Lin'lu, essayant même de dévorer cette dernière, mais il fut promptement vaincu. Mais... les bruits du combat avaient attiré l'attention du berserker, et le groupe s'engouffra dans un couloir pour lui échapper, avant qu'il n'arrive !

Citation :
Au tournant du couloir, elles entrèrent dans un grand corridor où pas moins d'une demi-douzaine de trolls semblaient monter la garde... mais le dos tourné aux pandarènes ! Sans doute avaient-ils poursuivi la voleuse de crane jusque là, et bloquait l'unique sortie. Le groupe n'attendit pas pour en profiter, Hua tira une flèche, et toutes les autres partirent à l'attaque, par surprise ! Le combat fut intense et les trolls coriaces, armés de lances primitives, de haches, et de crochets géants... Mais au beau milieu du combat, alors que trois trolls étaient vaincus et que les blessures s'accumulaient de chaque coté, le berserker fit irruption et se mit a charger la mêlée en rugissant !

Trolls comme pandarènes se mirent a fuir, ces dernières parvinrent même à se glisser entre leurs adversaires, voire à les bousculer, et ces derniers furent rattrapés par le berserker qui, dans sa rage aveugle, les tua d'un redoutable coup de masse géante... Sur la fin du couloir, Lin'lu activa une dalle piégée, et un gigantesque rocher se mit a rouler vers le groupe ! Elles rebroussèrent chemin, fonçant vers le berserker, avant de sauter sur les cotés en se jetant au sol. Alors que Xia et Hua allaient avoir elles aussi le droit a un coup de masse, le rocher percuta le berserker, qui fut projeté au sol.

Elles en profitèrent pour s'échapper vers la fin du corridor, un tunnel plus étroit encore, avant d'arriver dans une sorte de chambre funéraire où d'autres trolls semblaient rechercher la voleuse pandarène. La salle consistait en trois étages ouverts, et le groupe, fort heureusement, était tout en haut : Hua bombarda de flêches les ennemis dans son champ de vision, ou ceux qui couraient pour monter, tandis que les survivants étaient rudement accueillis par Lin, Lin'lu et Xia qui tenaient l'escalier ! Certains membres du groupe furent blessés, et Hua manqua de chuter de deux étages, mais le combat fut un succès et ce fut au tour des pandarens de fouiller la salle à la recherche de la voleuse.

Mais ils n'eurent pas le temps de la trouver que le berserker, tenace, avait réussi à pénétrer dans la salle en défoncant le couloir, pour ensuite sauter tout en bas, entre le groupe ! Un rude combat s'ensuivit, durant lequel Mi'Ha, la voleuse, rejoint le reste du groupe pour les aider. Lin se pris une violente charge d'épaule, en plus de voir son sabre brisé, elle perdit connaissance, mal en point. Lin'lu manqua elle aussi de casser son sabre, qui se déforma sous le poids du monstre, qui a un moment l'attrapa dans sa main énorme pour lui défoncer le torse à coups de poings ! Heureusement, Mi'Ha, Xia et Hua parvinrent à blesser grièvement le monstre, et le groupe put enfin l'achevé.

Mi'Ha chercha à s'en aller, mais Hua la tint en joug avec son arc, tandis que Xia tenta de la retenir, le sabre à la main. Sans résister, elle leur accorda le crane, mais ce n'était pas sous la contrainte... elle avait déjà "eu ce qu'elle voulait". Les pandarènes ne surent pas ce que cela signifiait, Mi'ha réussit à s'échapper, et Xia et Hua durent s'occuper de Lin et Lin'lu, blessées.

La salle fut rapidement fouillé, Lin'lu remise sur pieds, et elles emportèrent Lin sans attendre au campement, retraversant tout le temple et même les zones englouties, afin de ramener la blessée, qui en réchappa de peu !

Bilan : Le quatrième crâne a été récupéré, au prix de graves blessures pour Lin, qui a les cotes cassées, mais aussi Xia et Lin'lu. Cependant, Mi'ha semble préparer quelque chose avec les crânes, nul doute que la Patte-d'Acier entendra encore parler d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Campagne] Les Crânes de Vel'Zarrok
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [↑] Nouvelle Campagne Anti fourrure de la Fondation Brigitte Bardot
» Les Royaumes d'Acier - Campagne - par Arkadhim
» Un Mulot dans la campagne...
» Le campagne
» Rêve de Dragon (suite campagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre de la Patte d'Acier :: La Tente des Guerriers :: Le Bouclier et la Plume-
Sauter vers: